Rome

Visiter Rome et le Vatican
Avec un guide officiel

Rome
visites
audio


                   


Accueil    Tarifs    Merci    Guides    Contacts    Presse    Présentation


Le vieux boxeur au palais Massimo

C'est en 1885 et tout à fait par hasard, sur les pentes de la colline du Quirinal à deux pas du futur palais présidentiel, que l'archéologue Lanciani découvre, à plusieurs mètres de profondeur, une des plus belles statues de l'art hellénistique : "Le Pugiliste au Repos". Voici son témoignage ; "Tout le long de ma carrière d’archéologue j’ai fait de nombreuses découvertes … mais je n’ai plus jamais éprouvé une émotion aussi forte que celle que m’a procuré la vue de la statue de ce vieux boxeur, fatigué de tant de combats, qui sortait lentement de terre comme s’il se réveillait d’un long sommeil”.

L'endroit où fut trouvée la statue du pugiliste, était occupé, jadis, par les thermes de Constantin (bâties en 315 DC, une bonne partie des vestiges sont encore sous le palais Rospigniosi). Probablement la statue du pugiliste au repos fut cachée pour échapper aux invasions germaniques. L'auteur de ce chef d'oeuvre n'est pas connu, on pense au grand sculpteur grec du IV AC Lysippe ou bien à quelqu'un de son entourage.

On sait que cette statue était très populaire, en sont témoins les pieds de la statue, qui ont du être souvent touchés, ils sont plus luisants que le reste du corps (les romains attribuaient des pouvoirs de guérison aux statues d'athlètes et ils avaient l'habitude de toucher les pieds). La sculpture représente un vieux boxeur, assis, les mains encore protégées par des gants de boxe (faits de trois bandes en cuir maintenues par des attaches en fer) les avants bras appuyés sur ses cuisses, le dos courbés, l'air fatigué mais la tête relevée vers la droite. Le cartilage des oreilles aplatis, le nez cassé, les blessures sur le corps sont le résultat de ses nombreux combats. La statue a été réalisé avec la technique de moulage à la cire perdue. La sculpture est formée d'un ensemble de huit segments. Les lèvres, les blessures et les cicatrices du visage ont été fondus séparément, on a utilisé du cuire. Les deux doigts de pied centrales ont été aussi fondus séparément pour mieux modeler  les espaces interdigitaux (un aspect technique que l'on retrouve dans les statues des Bronzes de Riace). Les yeux, qui ont disparus, étaient certainement en pâtes de verre. La statue du pugiliste au repos est au Palais Massimo alle Terme


Autres visites proposées
Musée du Capitole
Musée étrusque
Crypta Balbi
Palais Massimo
Palais Altemps


CONTACT   guiderome.com@gmail.com        0039/3479541221


Principales visites guidées


Colisée forum
Chapelle Sixtine
Rome baroque
Musées
Personnages
Caravage
Rome chrétienne
Galeries
Rome insolite
Rome ésotérique


Rome
Florence
Venise
Naples
Milan
Sienne
Pise
Bologne
Trévise
Vicence
Padoue
Lucques
Viterbe
Volterra
Mantoue
Lac de Côme
Îles Éoliennes
Assise
Pavie
Ravenne
Ferrare
Vérone
Gênes
Lac de Garde
Palerme
Lac Majeur
Benevento
Agrigente
Todi
Lac Iseo
Brescia
Sirmione
Lac de Garde
Turin
Pompéi
Île de la Lagune
San Gimignano
Narni
Sciacca
Camogli
Taormina
Catane
Pouilles
Lecce
Bari
Tarente
Ostuni
Alberobello
Gallipoli
Barletta
Trani
Altamura
Polignano
Matera
Orvieto
Massafra
Manduria
Grottaglie
Brindisi
Foggia





 

Informations | Questions | Plan du site | Liens | Guides | News | Visites




Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Pour plus d'informations

          

All rights reserved © 2002 - 2018 Guiderome.com